Apports excessifs d’azote et de phosphore nuisent à la biodiversité, aux forêts et aux eaux - a+

En Suisse, des quantités excessives d’azote et de phosphore continuent de parvenir dans l’environnement. Les seuils critiques relatifs aux apports d’azote sont nettement dépassés sur bien des sites. Ce sont surtout les excédents d’azote et de phosphore de l’agriculture et les émissions d’azote du trafic routier qui affectent l’environnement et portent un grave préjudice à la biodiversité, à l’air, à la qualité des milieux aquatiques et de l’eau potable ainsi qu’aux fonctions sylvicoles. De plus, ils catalysent le changement climatique et s’avèrent néfastes à la santé. Les causes et les incidences de ces apports excessifs sont bien documentées sur le plan scientifique depuis des
décennies. Pourtant, pratiquement aucun des objectifs de réduction définis par le Conseil fédéral à ce sujet n’a été atteint. Pour enrayer les effets négatifs sur la biodiversité et les services écosystémiques, il importe de s’attaquer aux causes de ces apports massifs. La présente fiche d’information présente à cet égard des actions possibles.

Disciplines:
Types de ressource:
Télécharger la ressource:

Informations générales:

Types de support:
Année de parution: